Un exemple de répétition-type

La répétition peut se dérouler en 4 parties : l'échauffement, l'apprentissage des chants, la pause/le goûter, puis la reprise des chants.

Nous vous proposons ici un exemple d'une répétition, avec des idées d'exercices et d'adaptations pour l'apprentissage d'une chanson. La liste n'est certainement pas exhaustive, et nous vous invitons à nous contacter pour partager toutes vos idées et suggestions ! 

        1. Échauffement (environ 15 min)

Mettre en contexte chaque exercice  pour utiliser la dissociation automatico-volontaire.

Les sons sont alors plus faciles à produire, et on peut aussi les accompagner de gestes.

Par exemple, s'imaginer cueillir puis sentir une fleur ("huuum"), être sans manteau sous la neige ("brrrr'"), 

appeler un ami sur la montagne en face ("hého !"). 

L'échauffement peut être :

  • Corporel - prise de conscience du fonctionnement du corps

    • Travail de la respiration thoraco-abdominale, du souffle : 

    • Proposer des images mentales, un premier pas vers la méditation,

    • Massages, étirements : cou, sphère bucco-faciale, tour de tête, bras levés… : la personne doit se « reconnecter à elle-même ».

  • Rythmique

    • Rythmes à reproduire,

    • Jeu d’échange (l'animateur dit A et il faut taper 2 fois, s'il dit O, il faut taper 1 fois).

  • Arthrique

    • Répétitions de sons (attention à ne pas mettre trop en difficulté les chanteurs),

    • Voisements,

    • Praxies ("les grimaces du visage").

  • Vocal​ - prise de conscience du fonctionnement de la voix 

    • Tenue de sons,

    • Sirènes,

    • Phrases à répéter,

    • Voix projetée,

    • Vocalises,

    • Murmures, ou alternance voix forte-voix faible,

    • Onomatopées.

 

Regards scientifiques :

Tamplin, J., Baker, F. A., Jones, B., Way, A., & Lee, S. (2013)

Talmage, A., Ludlam, S., Leao, S. H., Fogg-Rogers, L., & Purdy, S. C. (2013)

Zumbansen, A., Peretz, I., & Hébert, S. (2014). 

 

Nous vous conseillons également de vous référer aux exercices d'échauffement de  A. Talmage : 

      https://search.informit.com.au/documentSummary;dn=853094511634643;res=IELHEA

2. Chants (de 20 à 30 min)

​L’apprentissage d’un nouveau chant pour des personnes aphasiques peut être facilité en offrant des soutiens auditifs (appui d'un instrument ou d'une bande-son) ou des soutiens visuels (paroles, marquer les notes de la mélodie d'une main).

Voici des pistes pour que la chorale apprenne de nouvelles chansons :

  • Faire écouter une fois la chanson (demander éventuellement l’approbation des chanteurs sur le choix),

  • Lire le texte en entier,

  • Chanter ou jouer la mélodie,

  • Apprendre par étapes, par phrases, par couplets,

  • Si besoin, ralentir le rythme et baisser la tonalité.

  • La mélodie doit être simple

    • Il semble préférable de garder une mélodie plus difficile sur un chant connu plutôt que simplifier la mélodie : le langage automatique sera impliqué et aidera à la production.

  • De manière générale, garder une voix unique, sauf pour les canons.

  • Marquer le rythme est facilitateur pour les chanteurs.

Regards scientifiques :

Schlaug, et al., 2008

Tamplin, J., Baker, F. A., Jones, B., Way, A., & Lee, S. (2013)

                  3. Pause collation (environ 15 min)

On peut fêter les anniversaires, les fêtes selon le calendrier (Noël, galettes des rois, chandeleur, etc.). Il peut y avoir un responsable collation à tour de rôle.

     4. Chants (de 20 à 30 min)

  • Les petites traditions, création de rituels dans la chorale
    • finir les répétitions par un canon, des applaudissements,
    • commencer par un chant sans paroles,
    • faire un petit jeu de rythme après la pause,
    • etc.
  • Les choristes qui le souhaitent peuvent choisir un chant qu’ils aiment et le proposer au chef de chœur et à la chorale 

  • Ceux qui oralisent très peu peuvent avoir des maracas, tambours...

  • Certains chefs de chœur enregistrent puis gravent les chants sur des CD qu'ils proposent aux chanteurs, pour une écoute à domicile.

  • Encourager les chanteurs à écouter de la musique chez eux, et à chanter leurs chants favoris.

Regards scientifiques : 

Särkämö, T., T., M. Tervaniemi, S. Laitinen, A. Forsblom, S. Soinila, M. Mikkonen, T. Autti, et al. (2008) 

Buetow et al., 2013.

Talmage, A., Ludlam, S., Leao, S. H., Fogg-Rogers, L., & Purdy, S. C. (2013)

Chant choral & aphasie 2019 ©

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now